Choix aléatoire dans « Société »

Découvrez une vidéo choisie au hasard dans la catégorie « Société »

Communiqué du Collectif "Accueil des réfugiés à Mèze"

Le Collectif pour l’accueil des réfugiés à Mèze demande à la Municipalité de Mèze de s’intégrer dans le dispositif d’accueil de 24 000 réfugiés, prévu par le gouvernement Français et d’affirmer sa position par une résolution du Conseil Municipal, transmise au représentant de l’état. Le Collectif demande à la Municipalité de Mèze de s’engager pour l’accueil de 3 à 5 familles de réfugiés en mettant à disposition un logement pour chaque famille et en assurant le couvert. De son côté le Collectif s’engage à accompagner les réfugiés accueillis pour leurs déplacements, l’apprentissage du Français, leurs démarches administratives, leurs démarches de santé et leur intégration sociale. Qui est ce collectif  ? Un groupe, un collectif de citoyens, « en construction », qui s’est constitué suite à l’émotion et la compassion qu’ont fait naître les reportages sur les populations fuyant les massacres, la terreur et la misère…et leur accueil chaotique et inhospitalier aux frontières de l’Europe. En se saisissant de cette actualité douloureuse, il affirme les valeurs universelles que sont les droits de l’homme et de solidarité vis à vis des plus démunis, et en particulier le droit d’asile qui en est l’une de ses expressions. La convention de Genève de 1951, adoptée par les pays signataires, contraint les pays signataires à accueillir toute personne déclarant fuir une persécution ou une menace pour sa vie. Ce devoir d’hospitalité s’applique dès l’instant où l’exilé demande l’asile.  C’est au nom de ces valeurs et de la convention de Genève dont la France est signataire que nous engageons une démarche citoyenne pour l’accueil de réfugiés à Mèze. Ce que veut le collectif : Convaincre et amener la Municipalité de Mèze à s’engager pour l’accueil de trois à cinq familles de réfugiés en mettant à disposition un logement pour chaque famille et en assurant le couvert. C’est pourquoi nous demandons au Conseil Municipal de s’intégrer dans le dispositif d’accueil de 24 000 réfugiés, prévus par le gouvernement Français et d’affirmer sa position par une résolution du Conseil Municipal, transmise au représentant de l’État. Le Collectif a bien conscience de la difficulté dans un contexte économique et social difficile pour une Municipalité de prendre une telle décision, mais il considère que la situation d’urgence de ces populations appelle une réponse claire, rapide et sans ambiguïté. De son côté le Collectif s’engage à accompagner les réfugiés accueillis pour leurs déplacements, l’apprentissage du Français, leurs démarches administratives, leurs démarches de santé et leur intégration sociale. Par cette double démarche « collaborative », nous souhaitons associer la solidarité institutionnelle et la solidarité citoyenne.